MOOC Consommer Responsable
MOOC Consommer Responsable

Cette semaine retrouver l’intervention de Sylvain BOUCHERAND, directeur de B&L évolution dans le Mooc « Consommer responsable ».

Le MOOC souhaite apporter des réponses à la question : comment amorcer un changement dans nos modes de production et de consommation afin qu’ils soient plus responsables et permettent le bien-être de tous ? Il aide également à comprendre les enjeux liés à nos modes de consommation et d’agir de manière plus pertinente.

Pourquoi changer nos modes de production ou de consommation vers des modes plus responsables ?

L’augmentation alarmante de nos déchets, des pollutions nocives pour la santé humaine et l’environnement, l’épuisement des ressources et l’érosion de la biodiversité, sont autant de moteurs participant au déséquilibre des écosystèmes et au recul de la biodiversité. Or la biodiversité fournit de nombreux services écosystémiques (services d’approvisionnement, de régulation, de support et de soutien, culturels) aux activités humaines qui en bénéficient gratuitement. Afin d’évoluer vers une économie plus équitable et soutenable, de nombreux défis sont à relever. Parmi eux, nous pouvons citer la production et la consommation responsable.

Tout produit de consommation a un impact direct ou indirect sur la biodiversité que ce soit lors de sa conception, son conditionnement, son transport ou sa consommation (voir le rapport : interdépendance des entreprises à la biodiversité ). La production de viandeest un bon exemple illustratif d’un impact environnemental très lourd d’un produit de consommation. En effet, l’élevage est responsable de la progression de la déforestation et des monocultures intensives car 70% des terres agricoles sont actuellement destinées à nourrir les animaux (blé, maïs, soja OGM). Selon l’organisation des Nations Unis pour l’alimentation et l’agriculture, l’élevage est également responsable de 14,5% des émissions mondiales de GES et de 50% des émissions de protoxyde d’azote et de méthane, en plus d’une utilisation accrue de produits phytosanitaires, d’une surconsommation d’énergie et d’eau ainsi qu’une forte pollution de l’environnement par le rejet des pesticides, des engrais et des nitrates. Cette approche peut être élargie à l’ensemble des biens et services que l’on consomme.

La production et la consommation responsables offre l’opportunité de proposer et de choisir des produits, souvent de meilleure qualité, qui satisfont nos besoins et nos attentes tout en minimisant leurs impacts négatifs sur l’environnement, la société et la santé.

Biodiversité & Production responsable

La production responsable peut se traduire par l’augmentation de la durée de vie des produits, la possibilité de pouvoir reconditionner les différents composants sur l’ensemble du cycle de vie du produit. Pour cela, les matières premières doivent être de meilleures qualités, plus efficaces et non toxiques. Ainsi, la biodiversité permet d’accroître la richesse des ressources et leur efficacité, tandis qu’une perte de biodiversité conduit à une uniformisation et un appauvrissement des ressources naturelles. De plus, l’optimisation de la consommation d’énergie et des ressources naturelles et la limitation des pertes conduisent à une boucle rétroactive positive. En effet, moins il y a d’épuisement des ressources et des services écosystémiques, moins il y a de dégradation, et de perte de valeur. Ceux-ci sont alors toujours utilisables, efficients et consommables. Pour cela, l’économie doit cependant suivre le rythme et les limites physiques et biologiques (capacité à se régénérer et à se perpétuer) de la nature afin d’avoir des activités productives et de ne pas déséquilibrer les écosystèmes.

La production responsable repose donc sur l’identification des interdépendances avec la biodiversité sur l’ensemble de la chaine de valeur et du cycle de vie de des produits afin de repenser les produits et les services pour qu’ils aient une plus forte valeur environnementale.

La production responsable est également synonyme d’innovation telle que la prise en compte de la biodiversité dans de nouveaux business modèles (économie circulaire, économie de fonctionnalité).

Biodiversité & Consommation responsable

Etre prêt à mieux consommer, mais comment ? Voici quelques démarches réfléchies afin de devenir un consommateur éco-responsable, conscient des conséquences environnementales et des effets des produits de consommation sur la biodiversité.

  • Avant d’acheter : réduire sa consommation et acheter que des produits utiles ; penser à louer ou emprunter avant d’acheter.
  • A l’achat : éviter les produits sur-emballés, conditionnés ou jetables et privilégier les produits recyclés, recyclables, non énergivores, biologiques, cultivés localement et équitablement.
  • A l’utilisation : une bonne utilisation des produits permet une meilleure longévité (respect des doses, entretien régulier).
  • Après utilisation : si un produit peut encore servir, redonner le et valoriser lorsque cela est possible (déchèterie) ; trier les emballages.

Ainsi, en privilégiant des produits à forte valeur environnementale et sociale, en recyclant les déchets, en optimisant et valorisant les ressources locales, on peut bénéficier de la biodiversité et vivre en adéquation avec les limites de notre environnement.

De plus, depuis le Grenelle de l’Environnement, les consommateurs peuvent « disposer d’une information environnementale sincère, objective et complète portant sur les caractéristiques globales du couple produit/emballage […].», (article 54, loi Grenelle1). Aussi, la composante environnementale (information sur les impacts environnementaux des produits de consommation) vient s’ajouter au prix, comme critère décisif d’achat.

Il est intéressant de noter que la production et consommation responsable peut, dans une certaine mesure, permettre un réinvestissement dans le capital naturel. Par exemple la création de « jardins potagers » attire la faune et la flore locale et permet ainsi de ramener la biodiversité au sein des villes.

Inciter la production responsable des entreprises par la consommation responsable

La biodiversité est encore peu considérée comme un élément essentiel structurant les stratégies des entreprises. Cependant, dès lors que les consommateurs sont de plus en plus conscients des enjeux de la biodiversité, ils sont ainsi plus demandeurs de produits ou de services dits « verts ». Les entreprises doivent alors tenir compte de cette demande pour répondre à leurs clients et garder leur avantage concurrentiel. La consommation responsable incite donc les entreprises à évoluer vers des offres et des process de production plus responsables.

B&L évolution, acteur de la transition

Sylvain Boucherand, directeur associé du cabinet B&L évolution, 1er social business d’expertise RSE – Énergie – Biodiversité, intervient essentiellement sur les thématiques « Biodiversité & Entreprises » et « Chaine de valeur ».

La biodiversité représente un capital économique important et toute économie dépend de la biodiversité, elle ne doit donc pas dégrader la biodiversité dont elle dépend. Or, l’analyse des dépendances des activités à la biodiversité et aux services écosystémiques n’est pas encore évidente pour tous les secteurs industriels.

C’est pourquoi, véritable entrepreneur du changement, Sylvain Boucherand souhaite autant que possible contribuer à la transition de notre société vers une économie responsable, respectueuse de l’Homme et de la Biodiversité, premier moteur de notre bien-être et premier pilier de notre économie. Les entreprises doivent comprendre la nécessité de s’engager et de progresser sur ce sujet. De plus, l’approche par chaine de valeur parait efficace pour identifier tous les impacts environnementaux des produits en prenant en compte la totalité de leur cycle de vie.

Aussi, B&L évolution se veut être un accompagnateur de premier choix dans les démarches de prises en compte de la biodiversité dans les entreprises et de faire des entreprises et de leurs parties prenantes, des « éco-acteurs », véritables initiateurs des modes de production et de consommation plus sains et durables pour tous.

Par Maud MARTY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *