La Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB) encourage l’ensemble de la communauté française de chercheurs, décideurs et praticiens de la biodiversité, à participer à la relecture de documents portés sur la biodiversité et les services écosystémiques.

La Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), créée en 2012 et ouverte à tout membre des Nations-Unies, a pour rôle d’améliorer les liens entre les connaissances et la prise de décision pour mieux préserver et utiliser la biodiversité durablement. Elle élabore, pour cela, des outils et des méthodes d’appui aux décisions et évalue les connaissances existantes en prenant en compte tout ce qui est pertinent sur la biodiversité et les services écosystémiques. Mais pour fonctionner efficacement, elle appelle tous les experts, chercheurs ou non, à partager leurs savoirs et techniques sur le sujet, qu’il s’agisse d’acteurs locaux et ceux issus de la recherche scientifique, des gouvernements ou encore des ONG (associations, entreprises…). Des évaluations sont actuellement en cours de réalisation à l’IPBES pour compléter les informations scientifiques présentées et améliorer la pertinence des messages pour les destinataires des évaluations (les décideurs).

Comment les acteurs de la biodiversité peuvent contribuer ?

Deux sessions de relecture par des experts extérieurs viennent compléter les informations des rapports techniques et la pertinence des messages et des « résumés pour décideurs », publics ou privés, nationaux ou internationaux, garantissant ainsi la qualité des produits de l’IPBES. Un examen de l’évaluation de la dégradation des terres et de la restauration est d’ailleurs ouvert jusqu’au 26 juin 2017.  B&L évolution participera à la relecture de ces documents. Notre société de conseil est membre du Conseil d’Orientation Stratégique (COS) de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité (FRB), qui joue un rôle d’interface entre l’IPBES et les acteurs nationaux (a fortiori les membres de son Conseil d’Orientation Stratégique). Cette contribution est une vraie valeur ajoutée pour tous les acteurs de la biodiversité. Pour information, le terme de « dégradation des terres » caractérise tout ce qui conduit au déclin ou à la perte de la biodiversité ou des services écosystémiques.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *