Faire un diagnostic RSE va vous permettre d’analyser les forces et faiblesses de votre entreprise en matière de RSE mais aussi d’évaluer votre niveau de maturité afin de faire un état des lieux de l’intégration des critères de RSE. C’est une façon d’avoir un regard extérieur sur votre prise en compte au quotidien des enjeux du développement durable. Un diagnostic aboutit à une évaluation de l’entreprise sur deux points : les enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux, d’une part, et la norme ISO 26000, d’autre part.

Comment faire ?

Quatre étapes pour démarrer :

  1. Evaluer le niveau de maturité de l’entreprise en termes de RSE. En effet, mesurer et suivre l’évolution de vos actions est essentiel pour s’assurer de progresser. Pour cela, vous pouvez vous baser sur la norme ISO 26000, référence internationale.
  2. Identifier les parties prenantes internes et externes c’est-à-dire tous les acteurs en lien avec les activités de votre entreprise (actionnaires, clients, collaborateurs, fournisseurs, pouvoirs publics, syndicats, associations…) puis entretenir le dialogue avec elles. Analyser leurs attentes et les opportunités qui se dégagent de vos relations avec elles.
  3. Dégager des pistes d’amélioration et de réflexion. Se demander : quelles sont les enjeux majeurs ?
  4. Faire de ce diagnostic RSE un véritable outil de développement et de renouvellement et valoriser votre démarche responsable auprès de vos parties prenantes.

Afin de faciliter la prise en main des démarches de diagnostic RSE, B&L évolution met à la disposition des entreprises : Audit RSE, une plateforme dédiée au diagnostic de responsabilité sociétale. En quelques minutes, vous pourrez réaliser une première évaluation de votre démarche RSE gratuitement grâce à un outil de diagnostic RSE en ligne, avant de mener un audit plus complet.

Pour suivre toute l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *