Comprendre comment les principes de responsabilité sociale (RSE/RSO) et leur mise en œuvre structurée contribuent à la réalisation des 17 ODD de l'ONUAvec l’entrée en vigueur, en janvier 2016, du Programme de développement durable à l’horizon 2030, le Monde cherche des solutions permettant de guider le développement et la coopération à l’échelon international.

« Jamais la société n’a eu à se préoccuper autant de l’avenir. Partout dans le monde, les organisations commencent à voir à quel point il est important de réagir face aux menaces qui pèsent sur leur viabilité à long terme et d’investir dans un avenir durable pour tous ». Ainsi commence le Guide « ISO 26000 et les ODD » publié en Octobre 2016.

ISO 26000 et Responsabilité sociétale

L’International Organization for Standardization (ISO) établit et publie des Normes internationales. Parmi les plus connues, la norme ISO 26000 concerne la Responsabilité sociétale. C’est l’une des normes maîtresses pour aider les organisations à contribuer au développement durable. C’est en fonction de sa contribution au développement durable et de ses retombées sur la société et sur l’environnement que s’évalue la Responsabilité sociétale d’une organisation (RSO/RSE).

La version de 2010, l’ISO 26000:2010, contient des lignes directrices et non des exigences. Elle ne se prête donc pas à la certification. Elle permet en revanche :

  • De clarifier la notion de responsabilité sociétale,
  • D’aider les entreprises et les organisations (quelle que soit leur activité, leur taille ou leur localisation) à traduire les principes en actes concrets et
  • De faire connaître les meilleures pratiques en matière de responsabilité sociétale, dans le monde entier.

D’après l’ISO 26000:2010, la Responsabilité sociétale est celle « d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui :

  • Contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien-être de la société,
  • Prend en compte les attentes des parties prenantes,
  • Respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement et
  • Est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations ».

Un guide, des guides… pour l’action !

Ces Lignes directrices sont traduites ici en guide pour l’action en faveur des Objectifs de développement durable (ODD) adoptés par l’Organisation des Nations-Unies en 2015. Ce Guide « ISO 26000 et les ODD » permet de comprendre comment les principes de responsabilité sociale et leur mise en œuvre structurée contribuent à la réalisation des 17 ODD.

On y trouve notamment la confirmation qu’une organisation engagée dans une démarche RSE, qui agit conformément aux recommandations pratiques énoncées dans l’ISO 26000, contribue nécessairement aux ODD (voir graphique ci-dessous). Toutefois, certaines analyses sont surprenantes, comme par exemple le faible lien entre l’ODD13 sur la lutte contre le changement climatique et la question centrale « Environnement » de l’ISO26000 qui contient un domaine d’action spécifique sur l’atténuation et l’adaptation au changement climatique… D’autres analyses verront peut-être le jour bientôt.

Une organisation engagée dans une démarche RSE, qui agit conformément aux recommandations pratiques énoncées dans l’ISO 26000, contribue nécessairement aux ODD
Graphique : La contribution des utilisateurs d’ISO 26000 aux Objectifs de développement durable (ODD)

De son côté, B&L évolution a publié récemment :

Ces outils sont de réels leviers pour se positionner en tant qu’acteur responsable pour le développement durable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *