Hervé Kempf – fondateur du site Reporterre et essayiste – publie son nouvel ouvrage Fin de l’Occident, naissance du monde dans lequel il analyse le phénomène de grande convergence auquel il nous faut faire face.

Si depuis la révolution industrielle il existait entre l’Occident et le reste du monde une grande divergence en terme de consommation de ressources et de niveau de vie, les pays du Sud cherchent aujourd’hui à rattraper cet écart. Or, cette « situation normale » que les pays du Sud recherchent, se confronte à un « mur écologique » du fait notamment de la surconsommation de l’Occident. La volonté, d’une part des pays riches de conserver leur niveau de consommation et, d’autre part des pays du Sud de les rejoindre a pour conséquence un fort accroissement des tensions et génère une grave course aux ressources.

Pour Hervé Kempf, la « fin de l’Occident » signifie la fin ce système inégalitaire pour laisser place à un nouveau monde durable sous réserve que les pays riches acceptent cette logique de grande convergence, d’équilibre de l’espace écologique global et s’organisent pour réduire leur consommation matérielle et énergétique. Comment y parvenir ? Une condition première pour Hervé Kempf : réduire de façon drastique les inégalités au sein d’un même pays pour fédérer l’ensemble des citoyens autour d’un projet commun. Autre condition majeure : « écologiser » l’économie en favorisant le développement de produits durables et sobres en énergie.

Par ailleurs, selon Kempf, ce nouveau monde sera marqué par le retour des paysans : d’après l’essayiste, l’agriculture renferme un important gisement d’emplois de même que le secteur des économies d’énergie et les activités de lien.

A travers cet essai, Hervé Kempf nous montre une nouvel fois à quel point une mutation est nécessaire et nous place face à un choix : accepter l’abandon de notre modèle de société, ou le maintenir en l’état au prix d’inéluctables violences.

Références : Fin de l’Occident, naissance du monde de Hervé Kempf – Editions du Seuil – Date de parution 03/01/2013 – 156 pages – Prix public : 15.00 €

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *