Le 8 octobre 2012 s’est ouverte la 11ème conférence des Nations Unies sur la biodiversité (COP11) à Hyberabad en Inde.

La précédente conférence (COP10), tenue en 2010 à Nagoya avait permis des avancées majeures notamment avec l’adoption du protocole APA (Accès et Partage des Avantages issus de la biodiversité). Les vingt objectifs d’Aichi étaient aussi adoptés et donnaient une véritable feuilles de route pour la lutte contre l’érosion de la biodiversité. Mais la question des moyens à mettre en œuvre était, comme trop souvent, très faible, tout comme la déclinaison régionale des objectifs.

La conférence d’Hyderabad s’est clôturée après plus de 10 jours de négociation sur l’adoption de 33 décisions notamment sur les processus de protection des océans (notamment les zones de haute mer), les mesures concernant la mise en œuvre des plans nationaux de la biodiversité ou encore le doublement des moyens financiers destinés à la protection de la biodiversité d’ici à 2015 pour atteindre près de 10 milliards de dollars. Même si l’engagement est fort, il reste très en deça des besoins nécessaires pour enrayer la perte de biodiversité actuelle.

La prochaine conférence COP12 aura lieu en Corée du Sud en 2014…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *