GreenboxLe compost est associé aux mauvaises odeurs et sa réputation lui vaut d’attirer insectes, rats et autres désagréments. C’est pourquoi 90% des tentatives de composter se soldent par un abandon au bout d’un an.

Pourtant, un compost réussi ne doit pas dégager de mauvaises odeurs, mais pour ce faire quelques règles sont à respecter.  Ainsi, il faut s’assurer de mélanger la bonne proportion de déchets verts et de déchets bruns et éviter d’y ajouter certaines matières non-compostables (viande, plastique, bois traités…), vérifier le taux d’humidité et brasser de temps en temps les déchets en décomposition pour permettre l’aération et une réaction homogène dans toute la matière.

La maîtrise de tous ces paramètres est ardue pour un néophyte, d’autant plus que le processus de décomposition est long, l’apprentissage peut donc prendre plusieurs années. Ces exigences ne correspondent pas à la culture du résultat et de l’instantanéité de nos sociétés actuelles. C’est pourquoi 7 élèves ingénieurs de l’Ecole Centrale de Lille ont créé un premier prototype de composteur intelligent, la GreenBox, qui allie automatisation et pédagogie.

Ce composteur est muni de deux capteurs (humidité et température), d’un afficheur pour communiquer avec l’utilisateur, d’un système d’humidification et d’un système de brassage. Le suivi de la température et de l’humidité permet de déterminer les moments adéquats pour humidifier ou brasser le compost. Via le système de transmission sans fils des données, l’afficheur permet un suivi continu de ces deux paramètres depuis chez soi. L’utilisateur n’a alors à sortir que pour réaliser les actions décrites sur l’afficheur.

Ce projet, proposé par un enseignant-chercheur de l’ECL, a abouti après 2 années d’études sur un produit fini mais perfectible. C’est pourquoi, celui-ci devrait faire l’objet de deux nouvelles années d’approfondissement, où 6 à 7 nouveaux élèves ingénieurs, poursuivront le travail. L’objectif étant une GreenBox commercialisée produisant un compost de qualité et à moindre coût. A la clef, une réduction de 30% des déchets ménagers pour chaque famille qui l’utilisera et tous les avantages économiques et écologiques induits.

Un initiative innovante portée par des jeunes ! Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *