386a2beb220d1fbfd1ea84b9fdd4b281_largeTrois diplômés de l’université de Toronto ont développé un nouveau modèle d’ampoule aux performances exceptionnelles. Cette technologie repose sur des LED de dernière génération qui permettent d’égaler le confort visuel d’une ampoule à incandescence classique, de réduire considérablement les consommations énergétiques et d’augmenter la durée de vie de l’ampoule. La Nanolight restitue l’équivalent d’une ampoule à incandescence de 100W pour une consommation de seulement 12W.

Même les ampoules fluocompactes  restent nettement moins performantes que les LED, d’autant plus qu’elles contiennent du mercure. Sachant que les taux de tri des ampoules s’élèvent à environ 30% on constate que malheureusement, bien que ces ampoules aient permis une réduction des consommations d’énergie, 70% d’entre elles ne vont pas être traitées correctement et, de fait, polluer au moment de leur fin de vie.  Les LED présentent également d’autres intérêts par rapport aux fluocompactes, elles peuvent être installées dans des zones de passage (où elles vont être allumées et éteintes sur des cycles courts) sans que cela réduise leur durée de vie et elles ne nécessitent pas de temps de chauffage pour atteindre leur éclairage optimal.

Capture

Les ampoules LED ne sont pas nouvelles, depuis plusieurs années déjà on les voit se développer et conquérir des parts de marché. Alors quelle est la différence entre la Nanolight et les ampoules LED classiques ? Tout d’abord la Nanolight ne consomme que 12W pour 133 Lumens/W, tandis que les ampoules LED classiques consomment de l’ordre de 20W pour 80 Lumens/W.
Ensuite grâce à une technologie de LED différente et une conception adaptée cette ampoule chauffe nettement moins que les modèles concurrents, cette particularité permet une augmentation de sa durée de vie et une réduction de son coût de production puisqu’elle ne nécessite pas de dissipateur thermique. Enfin, comme le montre la vidéo, le circuit imprimé sur lequel sont fixées les diodes constitue la structure même de l’ampoule. Ce circuit, plat au départ, est ensuite plié comme un origami afin d’obtenir la forme finale de la Nanolight.

d14286df3f43d3fc9ba959548bda82f9_large

Afin de pouvoir développer ce produit à échelle industrielle les trois fondateurs ont inscrit leur projet sur le site de financement collaboratif Kickstarter, avec pour objectif la collecte de 20 000$, visiblement leur projet a séduit la communauté puisqu’ils ont collecté plus de 270 000$. Grâce à ces financements ils vont pouvoir commercialiser leur produit et contribuer à l’amélioration de l’efficacité énergétique de l’éclairage.

3 Comments

  1. ça a la forme d’une ampoule incandescente, ça éclaire comme une ampoule incandescente, mais ça consomme comme une LED 🙂
    Plus sérieusement, bien qu’elles ne soient pas nouvelles, le coût d’acquisition plus élevé est le frein majeur pour le consommateur lambda, qui voit à court terme malgré le haut rendement et les économies réalisées avec ce type de solution d’éclairage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *