slow_up-300x213Mouvement discret mais actif le SlowUp nous vient de Suisse, où il a été initié en 2000. Le SlowUp veut combattre les excès de sédentarité et être un des outils de lutte contre le surpoids et l’obésité. Ces manifestations se démarquent des journées sportives et des actions ponctuelles, médiatisées et intenses. Pour cela, des journées SlowUp offrent la possibilité de parcourir jusqu’à 30 kilomètres sur des parcours relativement plats avec des milliers d’autres personnes, elles sont conçues comme des moments de développement personnel.

Le SlowUp est un mot qui dérive de « Slow down – pleasure up » qui signifie « Diminue l’allure, augmente le plaisir ». Il a connu un tel succès en Suisse – on en dénombre 18 par an pouvant réunir jusqu’à 500 000 participants! – que c’est aujourd’hui une marque déposée. Ainsi les événements répondent à des critères de qualité qui garantissent que les participants, les communes qui accueillent les parcours et les partenaires nationaux et régionaux en bénéficient de manière égale.

Un autre avantage du SlowUp est qu’il permet de se réapproprier l’espace et de se détacher de l’impératif de rapidité du quotidien. Le temps d’une journée, les participants se libèrent de tout trafic motorisé, pour parcourir une trentaine de kilomètres avec toutes une gamme d’activités en chemin, en partageant un moment de détente et de plaisir avec les autres. On est libre de choisir son mode de déplacement : vélo, roller, trottinette, marche à pied… et de faire une pause ou s’arrêter quand bon nous semble.

Ces manifestations permettent de créer du lien social et de développer le bien-être. Les études menées en Suisse montrent que 35% des participants seraient resté chez eux s’ils ne s’étaient pas joint au mouvement, et 20% déclarent souhaiter faire davantage d’exercice physique dans leur vie quotidienne.

Finalement le SlowUp en liant le volet social, convivialité de l’événement, le volet économique, plateforme publicitaire pour les entreprises locales et leurs produits, et le volet environnemental, il s’agit aussi de redécouvrir et de se réapproprier son environnement dans un cadre attrayant, entre pleinement dans la dynamique de développement durable.

En France certaines manifestations de ce type voient le jour, en commençant par l’Est du pays notamment dans le Jura et en Alsace, profitons de notre patrimoine en partageant un moment d’échange avec les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *