Journée mondiale de la biodiversité : la pollution lumineuse menace la biodiversité nocturne

La biodiversité nocturne représente la plus grande majorité des espèces vivant sur Terre : on estime que 28% des vertébrés et 64% des invertébrés vivent partiellement ou exclusivement la nuit. L’environnement nocturne connaît une grande diversité d’espèce (saviez-vous que seules 250 espèces de papillons sont diurnes contre 4500 nocturnes ?), qui doit être considérée comme une

La pollution lumineuse responsable du déséquilibre des écosystèmes : le cas de la chaîne alimentaire !

La lumière artificielle nocturne est à l’origine de nombreuses nuisances dans les équilibres écosystémiques. Les éclairages la nuit induisent de nombreuses perturbations sur la biodiversité, certaines espèces vont être attirées, d’autres au contraire vont la fuir, ce qui créé un important déséquilibre de toute la vie animale nocturne. Dans cette confusion générale, une autre catégorie d’espèce