Préservation de la biodiversité grâce au traitement des eaux de ballast par les navires

La convention internationale pour le contrôle et la gestion des eaux de ballast et sédiments des navires est entrée en vigueur vendredi 8 septembre. Une décision qui oblige les entreprises (maritimes en l’occurrence) à adopter une approche plus respectueuse de la biodiversité et de ses écosystèmes. Les organismes marins (microalgues, plancton animal, larves, bactéries, mollusques,

Journée mondiale de la biodiversité : la pollution lumineuse menace la biodiversité nocturne

La biodiversité nocturne représente la plus grande majorité des espèces vivant sur Terre : on estime que 28% des vertébrés et 64% des invertébrés vivent partiellement ou exclusivement la nuit. L’environnement nocturne connaît une grande diversité d’espèce (saviez-vous que seules 250 espèces de papillons sont diurnes contre 4500 nocturnes ?), qui doit être considérée comme une

Colloque « Entreprise et biodiversité : tous concernés » à Paris le 18 décembre 2014

Les entreprises sont au cœur des enjeux de préservation de la biodiversité, par les impacts de leurs activités sur les espèces et les milieux naturels, mais aussi par les bénéfices qu’elles tirent des services fournis par la biodiversité. C'est pourquoi l’AFITE, CCI France et la CGPME, en liaison avec plusieurs partenaires, dont l’association Humanité et

Séminaire « le temps de l’engagement pour la biodiversité » le 17 décembre 2012 au CESE

Le 17 décembre 2012 s'est tenu dans l’amphithéâtre du Conseil Économique, Social et Environnemental, le séminaire « le temps de l’engagement pour la biodiversité », organisé par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie. Le Président du MNHN (Muséum National d'Histoire Naturelle), Gilles Boeuf, a rappelé les 4 principales causes d'érosion de

Analyser et prédire l’évolution des écosystèmes

ANAEE (ANAlysis and Experimentation on Ecosystems), c'est le tout dernier projet pour lequel s'engagent des partenaires de recherche européen, coordonné par l'INRA et co-construit avec le CNRS. Il s'agit d'un vaste projet européen ayant pour objectif de mettre une plateforme d'observation et d'analyse des différents écosystèmes. Mobilisant plusieurs milliers de chercheurs européens et quelques centaines