Journée mondiale de la biodiversité : la pollution lumineuse menace la biodiversité nocturne

La biodiversité nocturne représente la plus grande majorité des espèces vivant sur Terre : on estime que 28% des vertébrés et 64% des invertébrés vivent partiellement ou exclusivement la nuit. L’environnement nocturne connaît une grande diversité d’espèce (saviez-vous que seules 250 espèces de papillons sont diurnes contre 4500 nocturnes ?), qui doit être considérée comme une

Pollution lumineuse : la migration des oiseaux mise à l’épreuve !

Les variations climatiques saisonnières font de la France une étape cruciale dans la migration de millions d’oiseaux. Un voyage automnal vers le sud pour rejoindre des températures plus clémentes et un retour au printemps en direction du Nord pour profiter des ressources naturelles et des journées plus longues de nos latitudes tempérées. L’Hexagone est un