A 19 ans seulement, Boyan Slat est en train de monter un projet ambitieux de nettoyage des océans. Son objectif : débarrasser les océans de leur pollution plastique.  Présenté lors d’une conférence TEDx Delft, le projet en est pour le moment au stade de la recherche de financements, et une étude de faisabilité est en cours. Nous vous présenterons ici les grandes lignes de ce projet The Ocean Cleanup.

Une partie du plastique que nous produisons et consommons finit dans les océans, cette pollution entraîne le décès d’un grand nombre d’êtres vivants et est porteur de destruction d’espèces. Ces déchets se retrouvent agglutinés dans les gyres, immenses tourbillons créés avec les courants marins. au nombre de 5, ils concentrent une grande partie de ces déchets plastiques.

La problématique ainsi définie, le jeune hollandais Boyan Slat a travaillé sur une solution permettant de récupérer les déchets plastiques dans les océans. Sa solution prend la forme d’un bateau pourvu d’une barrière flottante. Ces bateaux seront implantés à des endroits stratégiques de l’océan leur permettant de bénéficier des courants qui rabattront les déchets vers la barrière et permettront la récupération des déchets plastiques tout en évitant de récupérer les espèces vivantes (plancton). De plus, dans un souci d’écologie la plateforme sera auto-suffisante permettant ainsi de réduire son impact.

Il est notable que ce projet pourrait potentiellement être profitable. En effet, la revente du plastique récupéré pourrait dégager plus d’argent que ce que coûterait la mise en place de ce projet. Celui-ci se déroulerait sur une durée de 5 ans et aurait pour objectif de récupérer une grande partie de ces déchets.

Comme l’a souligné Boyan Slat, cette solution permettrait de nettoyer tout ce que nous avons pollué, cependant, il faut que la pollution des eaux s’arrête pour que la démarche soit cohérente. De la sensibilisation est encore à faire ainsi que l’adoption de nouvelles méthodes de management des déchets pour que le robinet des rejets dans l’océan se referme. Le projet est construit pour réparer nos erreurs passées, permettant de repartir du bon pied.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *