On connaît tous les nombreux avantages qu’apporte l’utilisation du vélo plutôt que de la voiture: réduction de la pollution, des embouteillages, bienfaits de l’exercice physique,… Constatant que c’est encore loin d’être un réflexe pour les français, un comité de pilotage de 35 membres (parlementaires, représentants d’associations,…) s’est réuni lundi 3 juin afin de trouver des moyens de promouvoir le vélo. Parmi les mesures phares, une prime pour les salariés cyclistes!

Les plus au courant auront peut-être entendu parler d’une prime de 21 ou 25 centimes d’euro par kilomètre parcouru, malheureusement, d’après le ministre délégué chargé des transports, Frédéric Cuvillier, aucun chiffre n’est encore annoncé, alors que la faisabilité est encore à l’étude. En effet, on peut se demander comment l’employeur pourra s’assurer que le salarié utilise son vélo, comment les kilomètres seront comptés,… D’autant que l’accueil de cette prime n’a pas été très bon, Jean-Eudes du Mesnil, secrétaire général de la Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises a ainsi réagi: «Quand nous avons reçu l’invitation, nous avons cru à un gag».

On ne peut qu’encourager cette pratique, quoique… On pensera à notre chère Ministre de la Justice et Garde des sceaux, Mme Taubira, qui tout récemment choisit de se déplacer en vélo. Pour la protéger, deux gardes du corps en cyclistes, d’autres en voiture et en moto. Cette joyeuse équipe devant suivre le pas de Mme Taubira et rouler au ralenti créa  finalement un petit embouteillage derrière elle. Ecologiquement parlant, dans de rares cas, la voiture ou le métro seront à privilégier…

Christiane Taubira: un vélo, un embouteillage

Parmi les autres réflexions du comité, on trouve: la sécurisation de la pratique du vélo, l’utilisation conjointe avec les transports en commun, la lutte contre les vols,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *