media_xll_6818684Carrefour a décidé de suspendre tous ses achats directs et indirects auprès de son fournisseur de crevettes CP Foods. Selon le « guardian », CP Foods le premier producteur thaïlandais de crevettes ferait appel à des sous traitants employant des esclaves pour sa production. Ce groupe fournit plusieurs chaines de supermarchés internationales tels que Walmart numéro un mondial mais aussi Tesco et Aldi.

Le gouvernement thaïlandais estime le nombre d’esclaves travaillant dans cette industrie à 300 000 personnes. Ces derniers seraient parfois mêmes torturés voire assassinés. Ces esclaves sont des migrants arrivés en Thaïlande, majoritairement des Cambodgiens et des Birmans. Quinze rescapés ont témoigné : ils affirment avoir été achetés puis vendus. Ces esclaves travaillent sous la contrainte et sans être payés, on comprend donc maintenant pourquoi ces crevettes sont parmi les moins chères du marché. Plusieurs ONG condamnent les faits et considèrent qu’acheter des crevettes en Thaïlande revient à acheter le produit de l’esclavage.

Le rôle des distributeurs :

Les distributeurs doivent être plus rigoureux dans les contrôles et dans le choix de leurs fournisseurs. Ils ont dû réagir rapidement afin de faire taire cette très mauvaise publicité. Carrefour rappelle qu’il a réalisé un audit social dans l’entreprise thaïlandaise en 2013 ou « rien n’avait été révélé d’anormal » On peut donc s’interroger sur le rôle des distributeurs. Leur devoir est de réaliser des contrôles efficaces pour éviter ce genre d’affaires. Ils doivent se responsabiliser et mettre tous les moyens en œuvre pour éviter que des événements comme CP Foods ne soient reconduits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *